Pourquoi entamer une démarche de certification en agriculture biologique ?

En 2017, de nombreuses actualités sont à venir au domaine. Parmi celles-ci, la certification BIO qui nous permettra d’afficher cet engagement, notamment sur l’étiquette de nos vins. Depuis maintenant 3 ans le domaine est engagé dans une transition couramment appelée « conversion bio ». Bien qu’en réalité j’ai toujours respecté et prôné les pratiques d’une agriculture biologique respectueuse de nos terroirs. Alors pourquoi demander cette certification seulement maintenant ? 

Jusqu’à maintenant nous ne voyions pas grand intérêt à être certifié : pour nous, respecter la terre et son environnement, c’est la base du travail de vigneron ! Aujourd’hui, Sandrine et moi avons fait le choix de demander la certification pour le domaine car nous avons à cœur de rassurer nos clients soucieux d’avoir une consommation responsable. Pouvoir apposer le logo AB (agriculture biologique) sur nos bouteilles, c’est nous engager auprès de nos clients et leur garantir que le vin qu’ils dégustent provient d’un vignoble en agriculture biologique qui interdit notamment l’utilisation d’engrais ou de produits phytosanitaires de synthèse. Pour autant, cette certification que nous devrions obtenir courant 2017 ne changera en rien ma manière de travailler. Depuis la création du domaine en 2004, mes vignes sont cultivées de cette manière : elles s’épanouissent dans un écrin naturel et ce, sans produits chimiques !

Concrètement, qu’est-ce qu’implique le fait d’être certifié AB ? C’est accepter de se soumettre aux contrôles d’un organisme certifié par l’Etat qui inspecte, plusieurs fois par an, notre système de production, de la vigne à l’étiquetage, en passant par les pratiques culturales et la vinification. Par exemple, nous sommes soumis à des prélèvements dans nos vignes pour vérifier que nous n’utilisons pas les produits interdits par la charte de l’agriculture biologique.

Enfin, cette certification AB est de plus en plus demandée sur les marchés export et notamment aux Etats-Unis. Si nous souhaitons continuer à développer nos ventes sur ce marché, cette étape est incontournable. Après avoir obtenu la certification européenne nous devrons soumettre nos vins à un contrôle supplémentaire pour être reconnu bio aux Etats-Unis. En effet, vous ne le savez peut-être pas mais il n’existe pas d’équivalence totale sur les vins bios entre l’Europe et les Etats-Unis.

Nous vous tiendrons au courant de l’avancée du processus et, c’est promis, nous trinquerons (au vin bio et surtout au respect de notre belle planète) lorsque nous serons officiellement certifié !

Yves.