Les prémices du millésime 2017.

border dashed light vertical2

La question est sur toutes les lèvres… « Comment sera le millésime 2017 ? ». Alors, je prends un peu de mon temps pour vous répondre et vous donner ma vision sur ce millésime quelque peu particulier !

Lorsque je dis « particulier », je pense notamment à la météo très sèche qui nous a inquiétés tout au long du printemps et de l’été.  Si je devais retenir une seule chose de cette année : ce serait la pénurie de pluie ! Et qui dit sécheresse, dit millésime précoce. C’est peu dire… Nous avons commencé les vendanges le lundi 21 août : un record pour moi ! Depuis que je suis vigneron, je n’ai jamais commencé la récolte aussi tôt.

Aussi, j’étais particulièrement préoccupé par la maturité et les équilibres qui pouvaient se trouver perturbés par la chaleur et la sécheresse. Mais la nature est bien faite, tout a très bien évolué ; j’ai été agréablement surpris par la qualité de la vendange une fois en cave. D’autant plus que chez nous, à Patrimonio, nous avons eu des rendements très corrects.

Il est encore un peu tôt pour se prononcer définitivement sur la qualité des vins finis puisque nous n’avons pas encore dégusté de vins clarifiés. Pour autant, après les premières analyses réalisées en cave, je suis quasiment certain que les rouges seront de très beaux vins de garde et que les blancs sont riches et équilibrés. Les rosés 2017 seront, quant à eux, d’une très belle qualité !

J’ai vraiment hâte de voir l’évolution de ce millésime que je ne suis pas prêt d’oublier !

Yves Leccia -